Voyager, c'est sympathique ! On peut découvrir de nouvelles contrées, de nouveaux peuples, on peut prendre son temps, admirer les paysages, les décors, les bâtiments et monuments... Mais voyager lorsqu'on est poursuivi...?

“Si nous avions de temps en temps quelques instants pour nous arrêter, regarder les choses, les juger, nous ne pourrions que demander grâce, reculer, effarés, prendre la fuite.”

- Jacques Sternberg, "Toi ma nuit".

 

 Imaginez une course-poursuite, en train, en voiture, en cheval, à pied, peu importe... Mais votre texte doit faire ressortir l'urgence de la situation ainsi que le sentiment de peur, d'oppression.

Contrainte de genre : Aucune.

Contrainte de forme : Le rythme du texte doit être le plus proche possible du rythme de l'action : phrases courtes quand l'action est rapide, plus longues quand l'action ralentit, répétitions de mots, de consonances, quand l'action se répète, etc.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Textes soumis:
  • Nosferatu - par Yoxigen.
  • Passage - par Peacock.

  • Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.