Malheureusement (l'actualité nous en montre les tristes réalités), tous les voyages ne sont pas des choix... Certains sont subits.

Guerres, dictatures, catastrophes climatiques sont parmi les causes qui peuvent nous forcer, contre notre gré, à prendre la route pour tenter sa chance dans un ailleurs inconnu.

Les Suppliantes est une tragédie d'Eschyle. Il s'agit probablement de la plus ancienne tragédie d'Eschyle que nous avons conservée; c'est celle, en tout cas, dont la forme est la plus simple et où il y a le moins d'action et le plus de lyrisme. Les filles de Danaos, pour ne pas épouser les fils d'Egyptos, leurs cousins, quittent l'Égypte avec leur père et vont chercher un refuge dans le pays d'Argos, d'où leur famille est originaire.

Extrait :

Puisse Zeus, protecteur des suppliantes, jeter un regard favorable sur notre troupe qu'un vaisseau amène ici des bouches du sable fin du Nil.

Nous avons quitté la terre de Zeus, qui touche à la Syrie. Nous nous sommes exilées, non pas qu'un vote de la cité nous ait condamnées à être bannies pour avoir tué, mais parce que dans notre répugnance instinctive pour l'homme, nous repoussons avec horreur l'hymenn des enfants d'Egyptos et leur dessein impie.

Danaos, notre père, qui inspire nos desseins et guide notre troupe, a pesé les raisons, et il s'est décidé pour la malheur le plus glorieux, qui était de fuir en toute hâte à travers les flots salés et d'aborder à la terre d'Argos d'où notre race s'honore de tirer son origine; [...] En quel pays mieux disposé pour nous pourrions-nous aborder avec ces rameux de suppliantes ceints de laine qui chargent nos mains ?

Puisse la ville, puissent le pays et ses eaux limpides, puissent les dieux du ciel et les mânes ensevelis sous terre qui exercent de lourdes vengeances, puisse enfin Zeus Sauveur, gardien du foyer des hommes pieux, accueillir cette troupe de femmes suppliantes en ce pays touché de respect pour le malheur...

 Pas de contrainte de genre ni de forme. Narration, poésie, lettre... Imprégnez-vous du texte et écrivez comme ça vous viendra.

 

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Textes soumis:
  • Lettre à toi - par Osiem_Syn.

  • Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.