"Je me souviens" est un livre de Georges Perec (1978). C'est un recueil de bribes de souvenirs de l'auteur. Les souvenirs égrenés par Perec commencent tous par "Je me souviens" et sont numérotés, de 1 à 480 . Courts, de quelques mots à quelques lignes, ces fragments mêlent tous les thèmes, cinéma, objets quotidiens, actualités, souvenirs de famille, d’école, littérature ...

Ces « je me souviens » ne sont pas exactement des souvenirs, et surtout pas des souvenirs personnels, mais des petits morceaux de quotidien, des choses que, telle ou telle année, tous les gens d'un même âge ont vues, ont vécues, ont partagées, et qui ensuite ont disparu, ont été oubliées ; elles ne valaient pas la peine d'être mémorisées, elle ne méritaient pas de faire partie de l'Histoire, ni de figurer dans les Mémoires des hommes d'Etat, des alpinistes et des monstres sacrés. 

Il arrive pourtant qu'elles reviennent, quelques années plus tard, intactes et minuscules, par hasard ou parce qu'on les a cherchées, un soir, entre amis ; c'était une chose qu'on avait apprise à l'école, un champion, un chanteur ou une starlette qui perçait, un air qui était sur toutes les lèvres, un hold-up ou une catastrophe qui faisait la une des quotidiens, un best-seller, un scandale, un slogan, une habitude, une expression, un vêtement ou une manière de la porter, un geste, ou quelque chose d'encore plus mince, d'inessentiel, de tout à fait banal, miraculeusement arraché à son insignifiance, retrouvé pour un instant, suscitant pendant quelques secondes une impalpable petite nostalgie.

- Georges Perec.

 

Nous vous proposons, à votre tour, de partager votre mémoire. Mémoire d'un quotidien disparu, des grandes ou des petites choses, souvenirs drôles ou amers... En utilisant la forme de phrases courtes commençant toutes par "je me souviens" utilisée par Perec.

Extraits (début du livre) :

1
Je me souviens des dîners à la grande table de la boulangerie. Soupe au lait l'hiver, soupe au vin l'été.

2
Je me souviens du cadeau Bonux disputé avec ma soeur dès qu'un nouveau paquet était acheté.

3
Je me souviens des bananes coupées en trois. Nous étions trois.

4
Je me souviens de notre voiture qui prend feu dans les bois de Lancôme en 76.

5
Je me souviens des jeux à l'élastique à l'école.

6
Je me souviens de la sirène sonnant, certaines après-midi, à côté de l'école et qui vrombissait jusqu'à envahir l'espace que nous habitions.

7
Je me souviens de Monsieur Mouton, l'ophtalmo, qui avait une moustache blanche.

8
Je me souviens des coups de règle en fer sur les doigts.

9
Je me souviens des Malabars achetés chez la confiseuse au coin de la rue.

10
Je me souviens de l'odeur enivrante des livres, à la rentrée scolaire.

Extraits (en vrac) :

Je me souviens d'un fromage qui s'appelait "la Vache sérieuse" ("la Vache qui rit" lui a fait un procès et l'a gagné) .

Je me souviens quand on revenait de vacances, le premier septembre, et qu'il y avait encore un mois entier sans école .

Je me souviens que Johnny Halliday est passé en vedette américaine à Bobino avant Raymond Devos ( Je crois même avoir dit quelque chose du genre de : " si ce type fait une carrière, je veux bien être pendu ... " )

Je me souviens que dans le Livre de la jungle, Bagheera est la panthère, Mowgli le petit homme, et les Bandar-logs les singes ( Mais comment s'appellent l'ours et le serpent ? )

Je me souviens de :
- Quel différence y a t'il entre la tour Eiffel, ta chemise et ma famille ?
- ?
- La tour Eiffel est colossale et ta chemise est sale au col !
- ? Et ta famille ?
- Elle va très bien merci .

Je me souviens des combles .
- Quel est le comble de la peur ?
- c'est reculer devant une pendule qui avance .
- Quel est le comble pour un coiffeur ?
- c'est friser le ridicule et raser les murs .

Je me souviens quand j'attendais que la cloche sonne la fin de la classe .

Je me souviens de : j'en ai marre, marre a bout, bout de ficelle, selle de cheval, cheval de course, course à pied, pied à terre, terre de feu, feu follet, lait de vache, vache de ferme, ferme ta gueule, ect ...

Je me souviens de :
" Petit Papa c'est aujourd'hui ta fête
Maman m'a dit que tu n'étais pas là .
J'avais des fleurs pour couronner ta tête..."
( j'ai oublié la suite ) .

Je me souviens de " Prosper youp-la-boum " .

Contraintes de forme : Utilisation de phrases courtes, débutant par "Je me souviens".

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Textes soumis:
  • Je me souviens - par PamelaChougne.
  • Je me souviens - par A-Nacht.
  • La folle bestiole - par AirellaRed.
  • mi souvien kan mi té un marmay - par plancton2000.
  • Personnellement, je me souviens... - par Leeloorocks.

  • Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.