S'il est une forme de sorcellerie qui est à la fois apeurante et tentante, qui fascine et qui interroge, c'est probablement celle du charme et de l'envoutement.

“Puissions-nous mourir de l'envoûtement de la folie plutôt que de vivre de l'exorcisme du raisonnable.”
Eniomel Thermie

Qu'est-ce que l'envoutement, selon le Larousse ?

  • Agir magiquement, le plus souvent pour faire le mal, sur un être animé par l'intermédiaire de son effigie (statuette de cire, photographie, etc.).
  • Dominer, subjuguer par un attrait irrésistible : Envoûter son auditoire.

 

Magie ou non, nous avons tous déjà été "charmés", "envoutés". Par un regard. Par le timbre d'une voix. Par la vision d'une épaule dénudée... Mais aussi pourquoi pas, par une offre publicitaire, par un discours, par des slogans. Ou bien encore, par une musique, un concert, un solo de guitare. Par une émission de télé, que l'on voudrait éteindre sans pour autant réussir à s'y résoudre. Par des images, des mots, par une peinture, une sculpture, un livre.

Comme si la "véritable" magie, celle qui peut nous changer, nous sidérer, bref nous envouter, ne venait pas de sorciers lointains ou de pratiques interdites, mais tout simplement du verbe, des mots, des images, de la musique.

Racontez-nous l'histoire d'un de ces "envoutements" du quotidien, de sa force, de ses effets, de ses conséquences.

Contrainte de forme : Utiliser le plus possible le champ lexical autour de la magie et de la sorcellerie.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Textes soumis:
  • Envoûtement - par AirellaRed.

  • Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.