Quand on pense "rencontre", on pense spontanément à la rencontre d'un autre être humain... Mais métaphoriquement parlant, on rencontre aussi tout un tas d'évènements au cours de sa vie : l'adolescence, la maturité, l'injustice, la maladie... Ou la mort.

"Rencontre avec Joe Black" est un film de Martin Brest sorti en 1998.

William Parrish, richissime homme d'affaires, est sur le point de fêter son soixante-cinquième anniversaire quand il est victime d'une attaque cardiaque. Alors, la Mort, sous les traits de Joe Black, se présente à lui et lui fait une proposition : elle retarde de quelques jours son départ et en échange, il l'aide à découvrir ce qu'est la vie terrestre. Ce contrat pourrait être exécuté à la satisfaction des deux parties, mais l'ange de la Mort et Susan, la fille préférée de William, tombent amoureux l'un de l'autre… 

 Dans ce film, la mort prend les traits d'un être humain (Joe Black, interprété par Brad Pitt). En termes littéraires, c'est ce qu'on appelle la "personnification" : attribuer des propriétés humaines à un animal, une chose, un concept, concret ou abstrait. Pour la "Mort" par exemple, nombre de mythes ou de contes ont utilisés ce procédé des siècles avant ce film.

C'est cette figure de style que nous vous proposons d'utiliser dans ce premier sujet. Ce peut être avec la mort, bien sûr, mais aussi n'importe quoi : la dépression, la fatigue, la joie, l'amour, l'avidité, la paresse, la faim, le sommeil... Le but est de raconter votre rencontre avec la personnification de quelque chose, que ce soit de façon "fantastique" (comme dans le film) ou simplement allégorique.

Pas de contrainte de genre.

Contrainte de forme : Centrer le texte autour d'une personnification.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Textes soumis:
  • Comme un aimant... - par AirellaRed.
  • L’homme aux multiples saisons - par Miloon.

  • Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.