Texte du sujet: Animalité, sujet 2 : "Totem"

Tout jouer sur mes similitudes avec le chat.

 

Yeux verts, fixes, impassibles. Rentrer la tête dans mes épaules, les babines retroussées, lorsque je me sens stressée. Pas plus commode à manipuler qu'un animal toutes griffes dehors.

 

Ne jamais lâcher du regard. Jamais. Même quand ça dérange, même quand "ça ne se fait pas", même quand c'est complètement surnaturel de tenir aussi longtemps.

 

Juste pour montrer mon appartenance à la classe de l'indépendance. Toujours. Comme ne jamais lâcher du lest, tout en restant leste et preste. En prestation publique ou privée. Toujours entre deux branches, afin de pouvoir retomber sur mes pattes au cas où ça déboîte dans un sens que je ne veux pas.

 

En boule, couchée. En boule, en pétard, en état de nerfs, aussi. Hérissée, puis m'étirer pour tout déliter, quand le stress s'est tiré.

 

Laisser dire. Laisser faire. Statue de Sphynx, les yeux sur un monde vieux comme il se doit, la sagesse de voir passer au-dessus de soi tout ce qui ne m'érodera pas.

 

Entre chatte et louve, pour la romaine qui sommeille en moi, même si mes gênes viennent de l'Etna. Lointaine, mais pas loin de moi la haine.

 

Imprévisible, aussi. Imprévoyante, parfois. Incompréhensible, souvent, et impréhensile. Mais pas importante. Je pullule comme les matous abandonnés, toujours démerdée et démerdarde, entre deux moutardes, je fais ma mayonnaise et redeviens faussement niaise.

 

Géniale ingénue parfois, je me terres, matoise, et je restes aux abois, ce qui est comique pour un chat.

 

Il m'arrive de ronronner, mais ces grondements laissent penser que je ne fais que ronchonner. Tant pis, tapie, je continue.

 

Et puis je vis. A patte de velours ou à pieds joints, toujours dans le détour, entre deux tours de félinité et félicité...

 

 

Texte du 01 novembre 2011

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
plancton2000
ça m'évoque Les Chats de Baudelaire ! J'adore :)
AirellaRed
Sauf que je suis incapable d'écrire en vers. Enfin, peu capable.

Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.