Texte du sujet: Hasard, sujet 1 : "Au hasard de la vie"

Fut une époque où je laissais pas mal le hasard faire en matière de rencontres, qu'elles soient amicales, amoureuses, ou professionnelles. Je me laissais porter par le courant, courant par monts et par vaux selon les envies du moment.

Quelques situations fabuleuses, d'autres ubuesques, et, ensuite, mon talent pour les retranscrire à chaque fois que j'avais envie de m'exprimer. J'aime l'écriture, et je raconte tellement mieux ainsi, par écrit.

C'est ainsi que j'avais rencontré un personnage que j'ai surnommé "Stansfield". Je ne vous expliquerai pas ici le pourquoi, ni le comment, ni les autres personnages qui gravitaient à l'époque autour de moi - et il y a beaucoup à dire sur eux aussi.

Dans un instant d'énervement, le hasard de cette rencontre, et tout l'inattendu auquel elle avait donné lieu par effet papillon, m'avaient bien gavée. Un vrai b(hasard). J'avais posé mes doigts sur le clavier, fermant un moment les yeux, repensant à tout, et j'avais posé ces mots:

Boucles en vol, vire-volte face à face, cachottier cache aux tiers...

Un pro du looping, se loupe face à la pro du louvoiement. Pas de parallèle, pareille à une opération de pare-à-l'aile. Touché, coulé. L'aile d'ange a pris du plomb et s'est alourdie en plus de s'être aérée.

Black bird, mauvais augure, Corps beau face au Signe et Corbeau face au Cygne.

Coups de becs. Combat aérien, deux oiseaux sifflent comme des balles de métal, dans leur défiance. Dé-fiancés à jamais.

Vols agiles des volatiles. Celui qui perd, dure. Car chacun tire à lui la couverture sombre qu'ils se disputent et ne discutent plus.

Lancinant silence. Lance imminente, armes à gauche contre armada. La guerre est déclarée, le militaire contre l'ingénue. Le militant contre le mille items...

Le plus fort n'est pas forcément le plus aguerri. L'aigrie contre l' "a guéri".

Envoyez les hostilités, sans nous demander de regarder de pacifiques hosties litées.

La plume noire continuera de souiller de son encre les mots du drapeau blanc.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
plancton2000
ma queee c'est de la poésie !
AirellaRed
Poésie? Tu trouves?
plancton2000
oui la structure interne est tellement musicale, et toute en évocation ...
AirellaRed
Pour moi, la poésie, c'est plus "La légende des Siècles" de Victor Hugo, avec sa rigueur littéraire. Mais, ma foi, si tu dis que c'est de la poésie, j'accepte :)

Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.